Dragon School

Les dragons sont des créatures extraordinaires. Ils valent bien une école !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Axel D. Nolween

Aller en bas 
AuteurMessage
Axel D. Nolween

avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Sous le poids du passé, dans la main de l'avenir
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Axel D. Nolween   Mer 2 Mai - 14:12

Prénom : Axel Dylann

Nom : Nolween

Surnom : Ses amis d'enfance le surnommait ADN *accent anglais, ce sont ses initiales* pour le taquiner *ce qu'il hait*, mais d'ordinaire, on employait le pseudonyme d'Axe, ou, plus familièrement, Axou, ce qu'il n'aime pas plus...

Sexe : Masculin

Date de naissance/âge : 31 mai, 14 ans

Lieu de naissance : Dalvik, Islande

Signe du zodiaque : Gémeaux ascendant Sagittaire


PHYSIQUE :

Axel paraît un tantinet plus vieux que son âge, sûrement dû à des expériences qui ont marqué chez lui une maturité apparente. Ses airs songeurs lui donne une donne visage lointains, qui échappe à la réalité, sans néanmoins paraître moindrement songeur, au contraire. Ses yeux d'un bleu gris de brume matinale élève dans les tourments de leur couleur perçante, une vivacité d'esprit lucide et d'une présence que seul sa personne peut exprimer par sa curiosité qui fait briller ce regard lourd d'une passion dévorante. Ses cheveux sont d'un blond très pâles coupés à différentes longueurs, lui donnant une style marginal peu conventionel, mais appoprié à son caractère. Les mèches des devants sont légèrements foncies par un noir bleuté très pâle. Sa peau, fidèle aux gens de son pays nordique, est d'une pâleur sans exeption qui lui donne un air mentie de petit cornu et malicieux comme un enfant. Ses sourires espiègles, légèrement détaché, et son air tantôt taquin, tantôt coquin, le font balancer entre un âge innocent, et un âge trop responsable. Il a un tatouage au niveau du haut du visage, du côté gauche de celui ci. Son oreille, de ce même côté, est percé d'une croix qui pends un peu sous le lobe.

Il porte d'ordinaire quelques colliers et un large bracelet d'un cuir noir finement décoré, noué par des cordages qui retombent constament sur ses poignets. Il se vêt, civilement, d'ordinaire d'un jeans foncé ou d'un cargo noir. Il affectionne de beaucoup un long manteau sombre qu'un vieil ami lui a donné. Au cou, l'un des rares morceau de vêtement pâle qu'il porte, une longue écharpe blanche. Il porte aux pieds constamment une paire de bottillons qui lui monte à la cheville qu'il ne noue jamais, sûrement pour le look désinvolte que cela lui attribue. Il traîne au bout d'une chaînette à trois branche à sa taille, quelques médaillons d'effigies dont il ne se sépare jamais.

Il n'est pas particulièrement grand, mais, à vue, on lui donnerait bien deux années de plus. Il est d'une silhouette plutôt svelte, mais au muscles se dessinant finement, comme la musculature naturelle d'un félin chasseur. Silhouette ainsi accentuée par son style vestimentaire marginal à l'ordinaire et une cadence nonchalente.


CARACTÈRE :

Axel est une personne extrêment déterminée, mais qui ne l'est pas souvent très longtemps. Les passions s'enflamment sur son passage, mais se consumment également très vite. Tanguant souvent entre deux opposés, il arrive qu'il sème la confusion autour et finissent par s'emprisonner dans sa propre confusion. autant il peut se raccrocher à tout, autant il peut perdre tout ses repères à la fois. Attention, il n'est pas bi polaire, loin de là. Bien au contraire, si tout semble autour passer d'un pire au mieux, d'un blanc au noir, son humeur elle, reste sensiblement toujours la même. Une humeur à la rigolade, autant qu'au silence. D'une nature réaliste idéaliste, ces deux opposés mêlent en lui bien souvent nombre de questions et de philosophie débordante qui s'échouent bien souvent sur des questions existentielles ou sur des sujets ou son âge ne lui accordent pas encore la réponse. Entre sa peur de vieillir et son désir de grandir, il se sent parfois déboussolé, ce qui le pousse à agir de manière à tout désensibiliser et à se moquer de tout et de rien, comme si rien au final n'en vallait la peine vraiment. Cet air de désinvolture nonchalente marqué par l'espièglerie moqueuse ne cache qu'un visage à semi désillusionné et bien en face des évidences. Humaniste cruel, s'il aimerait sauver le monde une fois, il aimerai bien l'anéantir deus fois sachant que l'homme est et restera à jamais le principal acteur et scénariste de son malheur.

Pourtant, de nature compatissante, il sera attentif et à l'écoute du malheur des autres. Compréhensif, sa patience à cependant une limite préétabli entre la victime et le responsable, le manipulateur et le manipulé. Il se portra toujours fidèle et loyal protecteur et confident de celui qui a besoin d'écoute et celui qui a besoin de chaleur, mais ne procurera pas le plaisir d'être le centre d'attention à celui qui réclame tout les yeux. Au contraire, il est celui qui aime aller à contre courant, à s'interresser à la vérité plus qu'à l'animé. Il sait quand les gens se plaigne seulement pour être plaint et quand les gens se plaigne pour se trouver des repères dans leur détresse. Sa franchise et son manque de tact lui font parfois dire les chose par contre d'une manière cruelle. La vérité en face et les mots justes pour exprimer exactement ce qui se passe. Il ne fait pas de demi-mesure et croit qu'on arrive à rien en prennant des gants blancs. Il peut se montrer parfois plus doux, mais cela n'arrive qu'en situation face à des gens qui ssont profondément marqués par les évènements et qu'une parole de trop serait un signe de plus. Mi enfantin, mi philosophe, il ne passe jamais au milieu de tout. D'un caractère adulte, ou d'une gaminerie exubérante, il lui arrive souvent de cacher sa timidité derrière une certaine extravagence. D'une nature simple et bohème, son côté vagabond le pousse à toujours chercher le mouvement, même si quelque chose en lui aimerait la stabilité. Habitué de s'attacher aux gens qu'il voit partir, il en a acquérit une certaine méfiance et une difficulté à aller vers les autres et à s'attacher. Pourtant, quand son amitié est conquise, c'est pour toujours à moins d'une grosse bévue. Il a tendence à être un peu protecteur, mais sa loyauté font par delà même les racontars et le doute. Sa notion de l'amitié est très forte et ses amis sont pour lui comme une Famille.

Son organisation mitigée lui donne un certain sens de la procrastination qu'il se voit bien souvent en peine de le décourager fortement. Il veut bien tout faire, mais il a toujours un truc plus important... comme s'amuser et se détendre un peu. Voir des amis. Un social sauvage. Cependant, il a une nature très compétitive, mais d'une saine façon. Il tente de surpasser les autres, sans les écraser ou ni même jouer sous la table. Sa soif de connaissance semble être inépuisable. Mais son rationnalisme peu parfois le faire passer pour un tantinet froid face aux autres,c e qu'accentuent un certaine amour de l'ironie et du sarcasme, ne se gênant pas pour dire ce qu'il pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel D. Nolween

avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Sous le poids du passé, dans la main de l'avenir
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   Mer 2 Mai - 14:12

HISTOIRE

Tout commença par Idunn. Fille cadette d'une famille bien aisée, qui cachait en ses membres des personnages aux vices cachés et au quotidien hypocrite des bien aisé qui se croient maître de tout ce qui est sous eux. Décidée à quitter le nid familial, elle se maria au premier homme qui voulu d'elle, celui-ci étant de 15 ans son aîné. Les premiers enfants à naître sous la lune de fin mai de cette union furent Axel et Adrianne. Des jumeaux bien tranquille, qui faisait tout l'un avec l'autre et l'un pour l'autre. Si l'un pleurait irrémédiablement, l'autre suivait. Le père étant un homme qui travaillait du matin au soir et parfois même les week end, ce fut leur mère qui en prit d'abord un soin religieux. Ces enfants étaient le prix à payer pour être partie de la maison. Elle vivait désormais loin de sa ville natale, la ville de Reykjavik, avec un mari, quoiqu'un peu violent par moment et stressé, et deux enfants qui n'avaient rien demandé. Mais la tranquillité étant de courte durée, l'année suivante, ce fut un nouveau venu dans la famille qui perturba les choses. Issik. Enfant prématuré, il présentait des problèmes sérieux de croissance. Sûrement du aux coups qu'Idunn avait reçu durant sa grossesse pour protéger les aînés quand ils provoquaient leur père. Elle passa le plus clair de l'année suivante à l'hôpital, et les jumeaux durent restés le jour avec leur grand mère un peu buté, mais qui faisait la meilleur bouffe au monde. L'absence de leurs parents, leur mère surtout, les pesaient parfois, mais papa travaillait toujours et maman s'occupait d'Issik. Eux, ils s'avaient l'un et l'autre. Issik fut déclaré plus tard sourd et muet. Cela brisa la mère, mais les deux jumeaux ne comprennait pas vraiment. Puis vint Güdrunn, une année et demi plus tard. Malgré le handicap du second, les plus vieux jouaient avec lui, bien que souvent, Issik se retrouvait caché toute la journée dans une penderie... Puis Idunn décida, durant une journée comme une autre, de quitter le père pour partir ailleurs, sans un mot. Elle est exigea une pension alimentaire pour subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux des enfants. Les 4 mômes se firent alors garder par un couple d'amies de leur mère, deux lesbiennes. Axel aimait la première tout autant qu'il méprisait sévèrement la deuxième, Ysane, qui ne se souciait guère d'eux et qui était une personne égocentrique et malavenante. Leur mère étaient occupée avec les avocat, et à temps perdus sortait pour le temps qu'elle n'avait jamais pu sortir durant son adolescente pour obéir au code rigide des parents de celle-ci. si les choses allaient moins bien par moment, quand on est enfant, c'est une histoire de minutes avant de tout oublier. Mais il y a des choses que l'on oublit jamais.

Durant un après-midi, Ysane reçut un coup de fil durant son repassage. Sans conscience du fait que Güdrunn était dans la pièce, elle quitta et alla discuter au téléphone. Le fer chaud évidament, tomba par accident sur la fillette d'un an. Ce fut Adrianne qui la retrouva, l'entendant crier à l'étage et qui la dégagea. Elle appela Axel à l'aide, ne pouvant user du téléphone. Vivant dans un immeubles à logements, Axel s'empressa de téléphoner à sa mère de chez la voisine qui alla aider l'aînée de 4 ans. On amena le bébé à l'hôpital et les traîtements commèrent pour la cadette. Pour les trois plus vieux, c'était la nouvelle recherche de gardiens. Ils furent envoyés dans la famille de la mère, malgré que celle-ci savait pertinament comment ceux-ci étaient... et malgré tout. Cet évènement fut un tournant majeur. Idunn rencontra un autre homme, durant une soirée. Elle décida de s'installer avec lui, à Reykjavik quelques semaines plus tard. De nouveau près de ses parents pourtant, elle ne les approchaient jamais, laissant les enfants, réticents, à aller là-bas. Leur grand-mère était une personne particulièrement froide, rien à voir avec leur grand-mère paternelle. Celle-ci exigeait et obtenait sinon, elle sévissait. De longues heures à genoux au sol, ou à passer les repas. Rien de dramatique à première vue, mais on autorisait pas les jeunes à discutre ou a avoir une opinion dans cette maison. Ils se taisaient c'était la règle d'or. Chose facile pour Issik, mais Adrianne elle avait un fort caractère face à ce genre d'injustice. La famille en vint à s'agrandir, et les années passant, le fier caractère de sa jumelle se fit renfermé et silencieux. Axel ne comprennait pas ce changement, mais il respectait les silences de sa soeur qui souvent, venait lui raconter des histoires sans queue ni tête avec des dragons et des fées. Elle aimait s'échapper de la réalité. Cette réalité qu'elle envisageait avec une haine et un mépris palpable. Leur mère qui s'effaçait, n'appairraissant que pour rabaisser leur père et leur père qui en faisait de même quand il avait son droit de visite légal. Ils virent chez leur mère débarquer des amis de mauvaises vies qui avaient besoin d'un toit. Ils rencontrèrent bon nombre d'histoire, bon nombre de choses ques des jeunes de leur âge ne devraient pas apprendre si tôt, mais ils ne s'en pliagnait pas. Ils n'avaient pas le temps.

Axel et Adrianne, en tant qu'aînés, devaient toujours et constamment s'occuper des plus jeunes. L'arrivée du sixième enfant, Derwan, occupa un nouveau virage. Victime de leucémie, il prit énormément du temps des jumeaux qui mêlait vie de famille et vie scolaire, entendant leur mère dire qu,elle devait profiter de la jeunesse qu'elle n'avait pas eu et ainsi sortait toujours, laissant peu à manger. Adrianne fit celle qui se lassa le plus vite de cette situation et s'embarqua dans des histoires pas nettes pour gagner un peu d'argent. Faire des comissions, un truc banale. Pour des gens qui avait besion de faire livrer des truc pas trop légaux. Axel la suivit de crainte qu'elle n'encoure un grave danger.

Ils rencontrère là quelqu'un qui apaisa, à la joie d'Axel, les yeux lourd de sa soeur. Djonathan. Une mercenaire, qui avait fait quelques années de prisons pour histoire de possession de substances illicites. Adrianne qui avait toujours jurer de devenir quelqu'un et de se sortir de l'impasse ou les avait plongé leur mère, trouva une bouée de secours. Bien que peu recommendable, l'homme avait une étrange philosophie et était d'un calme posé. Il avait une certaine sagesse et savait adresser les bons mots au bon moments pour calmer les angoisses d'Adrianne et à la motiver pour poursuivre sa route. Il fut quelqu'un d'attentionné qui considéra les jumeaux comme des égaux à lui-même, des petits soleil qui n'avait pas eu de chance. Il le spoussa à regarder autour d'eux le bien dans le mal. Ce que le mal encouru avait pu faire de bien. Leur situation délaissés les avaient rendu débrouillards, chacun des frères et des soeurs étaient proches les uns des autres. Leur mode de vie avait gravé en eux une volonté, une détermination fascinante. Mis de côtés souvent des autres enfants de par leur maturité, les jumeaux finirent par se prendre d'affection pour les exclus et les délaissés. Chacun posant à son tour ce qu'il pouvait pour qui voulait. Aidant leur prochain, et obéissant à ce qu'ils apprennait. Soucieux du monde, ils gardèrent bien en tête une phrase de Djonathan : On emprunte ce monde à notre futur et à nos enfants. Les blessures que nous lui feront, ce sont nos enfants qui les subiront. Alors ils aidèrent comme ils purent, manifestant contre l'oppression, s'impliquant dans la vie civile. Chacun menant d'active recherches sur les sujets de passions. Angéologie, démonologie, les fées, les mythes... et surtout les dragons. Ils avaient, au terme de leur recherches, des centaines de pages sur l'études des animaux fantastiques. Les deux adolescent étaient des passionnés, d'un peu tout les sujet. Tout savoir tout connaître. Ils lisaient énormément, et prenait sous leur aile bien souvent les moins chanceux, ceux qui, par leur différence, gênait ceux qui avait suivit la facile voix du conventionnalisme. Des gens bien, avec leurs défauts, et une curiosité implacable ajouté à un sens aigu de la répartie.

Des moldus purs et simples. Mais à l'âge de 12 ans, Adrianna se suicida en s'ouvrant les veines. Ce fut Güdrun qui la retrouva. Axel en fut retourné. Sa moitié. Son complémentaire, sa meilleure amie, sa confidente. Sa jumelle. Ses amis l'épaulèrent au mieux, mais cela ne suffit pas à Axel. Comment avait-il ne pas voir cela arriver ? comment, lui qui était son jumeau ? Djonathan, malgré tout, tenta de l'apaiser, sans ressources. Axel devait comprendre. Connaissant sa soeur mieux que personne, il chercha, une lettre un indice. Rien. Il lui fallu une année pour tomber sur un livre que sa soeur appréciait énormément. Un livre à travers lequel elle laissa un indice à son frère. Une lettre pliée comme elle seule savait le faire. Adressé à lui, dans un code qu'ils avaient établis tout enfant. Elle y relatait son désespoir de cause envers l'homme, envers la race humaine, envers même les absurdités des Dieux Justes et Bons qui ont créer le Vice puisqu'ils ont tout créer. Puis la vérité éclata au grand jour. Elle avait été victime d'abus de la part du grand père, vice que leur mère avait connu à son père. La colère gagna le terrain, et les enfants, doucement, furent répartis dans des familles d'acceuil différentes. Issik regagna la maison du paternel, mais Axel refusa de se mêler à nouvau à cette famille. Il fut réenvoyé à Dalvik. Il garda contact avec ses frangins grâce à une correspondance assidue. Derwan était en rémission, mais chacun de leur côtés, ils devaient panser les plaies qu'avaient causé le suicide de leur soeur aimée et dévouée. Le coup fut solide, mais Axel comprit l'importance des silences. Il se jura de rester à l'écoute de ce que nul n'entendait.

Personne ne le blâme bien hereusement de cette mort. Seule Güdrun lui fit part de son inquiétude à le voir disparaître. Ils avaient besoin de lui, eux tous. Elle ne désirait pas le voir partir. Il promit. Et s'entêta à respecter sa promesse. Mais il comprennait bien que les soirée passer ensemble, à impressionner les plus jeune en jouant avec le feu, en lisant des histoires ou en écoutant un films, c'était terminé. Leurs querelles constantes et leurs bagarres aussi, mais il aurait préféré 100 fois se battre encore avec eux que de s'en sentir si loin... Leur mère ne tenta pas de les recontacter. Le père d'Axel lui fit par quelque fois de son mécontentement de le voir si indépendant, mais il ne s'en offusquait pas. Il comprennait son père, mais celui-ci travaillait si souvent et avait toujours emis si peu de temps pour eux, il se sentait étranger à cet homme. Il avait besoin d'une famille qu'il se composerait. Des amis. D'ailleurs, il resta fidèle à tout ses amis malgré son déménagement. Ce fut eux bien souvent qui disparurent dans l'espace du temps, leur mère ayant souvent déménager. Joack, le cinquième, retourna vivre chez son père lui aussi... il était dit que bientôt Derwan le rejoindrait. Axel était content... la famille, tranquillement, se reconstituerai peut-être. Il reçut pour sa part une lettre, plus tard, d'une école de magie. Dragon School. N'ayant rien à perdre, il décida d'accepter l'invitation. Par un coup de chance, la famille qui l'avait reçue avait pour mère d'adoption une sorcière qui le rassura un peu sur la provenance de cette lettre. Mais elle lui fit part qu'il ne devait pas parler de cette école à tous. Il en parla un peu avec Issik, le sachant assez mature pour taire le secret, se jurant d'en parler aux autres quand ils seraient en âge de comprendre le sens du secret. On prétendit qu'il partait pour une école privé, en Angleterre. Il promit aux siens et à ses amis de garder un contact bien régulier. Après tout, derrière cette invitation y avait-il peut-être une chance de reconstruire un peu de ce qu'il avait perdu. Pour lui venir un peu en aide, la femme qui l'hébergeait, Losghann Drake, lui offrit d'échanger ses économies pour de l'argent sorcier et lui offrit de payer sa scolarité également, si, quand il était à la maison, il l'aidait pour les tâches ménagères. Il accepta volontiers. Bien qu'indépendant, la bonté de cette nouvelle famille lui donniat le sens de les respecter, malgré ses réticences à s'attacher.

AUTRES :

Pouvoirs:
- Pyrokinèse, Il a une grande aisance avec les flammes pour les manipuler et transformer les flammes en silhouette représentatives tant que le feu n'est pas de grande envergure et que celui-ci est déjà allumé. Comme pour une chandelle ou un feu de camp

Statistique :

- Volonté : 25/50 [La présence en cour permet de l'augmenter]
- Connaissance : 15/50 [Les cours d'histoire permettent de l'augmenter]
- Rapidité : 20/50 [Les cours de combat et des armes blanches permettent de l'augmenter]
- Force : 17/50 [Les cours de combat, de magie et des armes blanches permettent de l'augmenter]
- Maitrise de la magie : 15/50 [Les cours de magie permettent de l'augmenter]
- Savoir personnel : 20/50 [Les recherches individuelles permettent de l'augmenter]
- Intelligence,statégie : 20/50 [Tous les cours l'augmente]
- Adaptation en n'importe quelle circonstance : 28/50 [Les cours de magie permettent de l'augmenter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel D. Nolween

avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Sous le poids du passé, dans la main de l'avenir
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   Mer 2 Mai - 14:14

Armes : Baguette

Argent : 100 dragoon

Vêtements : Un long manteau sombre, soit un jeans ou un cargo foncé, des bottillons noirs, pour le chandail, cela varie. Par temps plus frais il opte d'ordonaire pour une chemise de mousseline médiévale, par temps plus chaud, par un t-shirt ou un justaucorps, la couleur variant selon l'humeur. Son style est globalement un mélange marginal de plusieurs style à propagende rebellion et de radicalisme (Venant du Québec, j'ai peur d'employer des termes de styles au cas ou s'ils ne voudraient pas dire la même chose XD). D'une aisance décontracté et d'un naturel désinvolte, son allure reste sombre et un peu intriguante, sortant des chemins conventionnel, mais il n'y a rien d'agressant à sa garde-robe.

Se référer à Physique plus haut pour de plus amples informations

Matériel : Un sac en bandouillère pour trainer ses affaires, matériel pour dessiner

Autres objets : Une chaîne à trois branche avec des médaillons à l'effigie de certains personnages de la Kabbale, tel Barachiel, que Djonathan lui a offerte il y a quelques années.


[Désolé d'avoir écrit en trois message ce que les autres ont fait en deux, mais on me disait au premier message que je dépassais la limite autorisée de caractère. Si quelque chose ne convient pas, j'en changerai, merci beaucoup.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persephone Hadley
°*1ère année*°
°*1ère année*°
avatar

Féminin Nombre de messages : 255
Age : 25
Localisation : Est faché parce qu'on a effacé son message !!
Date d'inscription : 23/12/2006

Identité RPG
Statistique:
160/200  (160/200)
Nombre d'Xp(s): 100

MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   Mer 2 Mai - 14:19

Bienvenue!!!^^ (chui comme la seule a le dire maintenant -_-' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axel D. Nolween

avatar

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 31
Localisation : Sous le poids du passé, dans la main de l'avenir
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   Mer 2 Mai - 15:01

^^ ce n'est pas grave ça fait toujours plaisir, Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elya Myles

avatar

Féminin Nombre de messages : 224
Localisation : Dans ma salle de Cours ou sur le dos de mon Dragon.
Date d'inscription : 12/02/2006

Identité RPG
Statistique:
1000/1000  (1000/1000)
Nombre d'Xp(s): 3 [8 normalement.. XD]

MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   Jeu 17 Mai - 13:39

Bienvenue^^ Validé, je suis desolé, le forum est vide en ce moment, je vais essayer de ramener du monde mais bon... ^^'''''''''''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Axel D. Nolween   

Revenir en haut Aller en bas
 
Axel D. Nolween
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Axel caniche de 10 ans - SPA PLAISIR (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon School :: Général :: °*Personnages*°-
Sauter vers: